La louve de Lorient (Eric Le Nabour)

Publié le par Une Pomme

La louve de Lorient (Eric Le Nabour)

Quand j'ai vu le titre, je n'ai même pas regardé le résumé. Lorient, c'est ma ville, celle de ma jeunesse et des premières années de ma vie d'adulte. J'ai donc eu envie de la retrouver au travers des pages de ce livre.

Quatrième de couverture:

Lorient, 1926. La mort subite de l'armateur André Leguenec, père absent, époux insaisissable, n'aura pas laissé de plaies inguérissables dans le coeur des siens. Dans la villa familiale, la vie a aussitôt repris son cours. Entre une mère hautaine, sa soeur Cécile trop effacée et son frère Pierre, dilettante et excessif, c'est à Damien qu'il appartient de reprendre les rênes de la Compagnie paternelle.

Marqué au fond de sa chair par la Grande Guerre, Damien est un solitaire et un pragmatique. Tout le contraire de Pierre, l'enfant gâté, brillant et cultivé. C'est pourtant Damien qui tombe éperdument amoureux. Passion d'autant plus dévorante que la jeune femme, aux obscures origines polonaises et au passé trouble, a un comportement étrange et ne se montre pas insensible au charme de Pierre...

Entre les deux frères, la rivalité réveille des déchirures anciennes, des spectres oubliés. N'est-il pas dit : les fils seront punis pour l'iniquité de leur père ?

Malgré quelques longueurs, ce livre se laisse lire, mais j'aurais aimé y voir plus d'allusions à la ville. Concernant les personnages, je ne m'y suis pas attachée (trop caricaturaux peut être?) et j'ai trouvé l'histoire de vengeance un peu surfaite mais bon...

Publié dans Lectures

Commenter cet article